Accueil > Château de Mons

 

 
Le Château de Mons


Situé à un kilomètre du village sur la route de Lectoure, le Château de Mons demeure un des plus remarquables monuments de la commune.

Actuellement propriété de la Chambre d'Agriculture du Gers, Mons est le Centre de Gestion des agriculteurs.

Le Château abrite aussi un Centre de Formation, une boutique de Produits Régionaux ainsi qu'une colonie de vacances pour jeunes enfants et adolescents.

Voici en quelques mots l'historique du château :


Situé au sommet d'un de ces vallons qui font l'originalité du paysage gersois, à mi-chemin de Condom et de la Bastide de Lectoure.

Le Château de Mons fût bâti par Edouard Ier, Roi d'Angleterre en 1285, sur les restes d'une importante ville gallo-romaine emportée par les invasions wisigothiques. La Guerre de 100 ans le réduisit en ruine. Jean 1er, Comte d'Armagnac et le Sire d'Albert se disputèrent sa position stratégique sur l'Auvignon.
 

Louis XI le donna, dit-on , vers 1380 à la famille De Vallès qui au seizième siècle, restaura l'ancienne tour,  adoptant le style renaissance, avec le toit d'ardoise à pente rapide, une tourelle élancée en encorbellement, les fenêtres à meneaux cruciformes et surmontant le tout, la girouette avec le grand "M".

 


Le Château de Mons a longtemps appartenu à la famille du Bouzet qui possédait des terres et seigneuries dans le Condomois. Cette famille a été illustrée au XVIII ème siècle par Charles- Maurice de Bouzet, abbé commendataire de plusieurs riches abbayes et fondateur de la célèbre manufacture de faïence de Samadet en Chalosse.


A la fin de l'Ancien Régime, le château de Mons appartenait au filleul de ce dernier, Jean Baptiste Du Bouzet qui siégea à l'Assemblée de la noblesse du Condomois, le 9 mars 1789. Il n'émigra pas et conserva ses biens sous la révolution. Une parenté, Madame P. Du Bouzet, issue de la famille de Chic d'Arcamont, épouse de l'ancien seigneur de Ligardes tenait d'ailleurs à Paris, sous le Directoire, un salon influant où elle recevait Généraux et hommes politiques.


Les petits-fils de Jean Baptiste Du Bouzet, Xavier et Edouard, firent de mauvaises affaires et le domaine de Mons fit l'objet d'une vente judiciaire en 1867. Dix ans plus tard, les deux adjudicataires revendirent le domaine De Mons à Napoléon Camille Jean Lannes, Duc de Montebello et descendent  du Maréchal. Celui-ci mourut peu après (30 décembre 1876) mais sa femme accoucha au Château de Mons le 9 avril 1877 d'un fils.

La mort s'acharnant sur les Ducs de Montebello, celui-ci mourut à 22 ans, le 28 janvier 1899 alors qu'il comptait parmi les élèves de l'école de Saint Cyr. Il était connu et apprécié à Caussens car il passait régulièrement ses vacances à Mons.
 


Sans descendant, le Château se revendit à Jacques Paul Louis Leclaire. Il périt dans un naufrage le 25 juin 1917, il n'avait pas de descendance, ses biens revinrent à sa mère. Ce fut elle qui mit Mons à la disposition des Jésuites. Monseigneur d'Herbiguy y aurait séjourné plusieurs années à son retour d'URSS vers 1925.

Madame Leclaire était toutefois restée propriétaire et revendit le domaine en 1947 à une dame Fabre. Les conditions politiques lui permettant, celle-ci en fit apport à l'Association des services sociaux missionnaires et familiaux qui regroupait désormais les biens de Jésuites en France. Mais la diminution des effectifs de l'ordre amenait la dite association à vendre le domaine de Mons à la Chambre d'Agriculture du Gers le 21 Janvier 1963.
 

Une petite visite de la boutique du Château s'impose si vous passez dans notre commune.

Site officiel du château : http://www.chateau-mons.com/

Site de VIP VOYAGES / MONS qui organise les séjours pour les vacances des enfants ou les formations adultes : http://vipmons.free.fr/ 
(la plupart des informations de cette page ont été collectées sur leur site,
nous les remercions vivement de cette "mine" de renseignements)